Les métiers à dentelle


SCF a acquis en août 2015 une cinquantaine de métiers à tresser la dentelle à Dentelles Dessalces, société basée dans la région du Puy en Velay, Haute Loire.

La dentelle à la main

Les premières dentelles faites à la main datent du XVème siècle jusqu’au XVIIIème siècle où les dentelles du Puy ont un véritable succès. Le Puy devient ainsi un lieu important de la fabrication de dentelles. Louis XIII, sous son règne, réglemente l’usage de la dentelle. Le succès de la dentelle reprend suite à l’exposition industrielle de Paris en 1802. 120 000 dentellières œuvrent en Haute-Loire. L’appellation « Dentelle du Puy » date de 1932 (nom uniquement appelé pour la dentelle faite à la main).

La dentelle mécanique

M. Leaver crée en 1830 le premier métier à dentelle.
En Haute-Loire, c’est Eugène Malhère qui invente le métier circulaire à dentelle équipé d’un appareil à disques (classé patrimoine national). Ce métier est une déclinaison du métier à tresser de Thomas Wadford, l’inventeur des métiers bois.
Dès 1902, la mécanisation de la dentelle arrive en Haute-Loire. Ce sont des métiers venant de la région et d’Allemagne mais aussi de fabricants locaux.

M. Dessalces père développe en 1953 une activité de sous-traitance pour des commissionnaires, puis dans les années 60 il lance la vente en direct et va même proposer dans les années 70 du linge de maison

Aujourd’hui encore, la Haute-Loire et le Nord Pas-de-Calais sont les deux grandes régions de la dentelle.

Les produits et clients

La dentelle étroite va de 8 à 120 mm de large selon la grosseur du fil. Elle est utilisée par la confection, la fabrication de linge de maison et la décoration.
Il existe d’autres utilisation comme la fabrication de bigoudis, de sacs pour la lavande ou le sel, les nu-pieds, les jouets, …